Apprentissage 3D: faisons le moulin de Kervoyal

Ce matin avec Raphaël, Nolan, Jean et Noé nous avons pris la décision de modéliser un cas concret: le moulin de Kervoyal.

Première chose à faire, chercher des photos de référence. Ca tombe bien, on a Internet 🙂

moulinkervoyal

On a essayé avec les enfants de décomposer le moulin en formes de base. On a vite trouvé qu’il s’agissait en gros d’un cylindre surmonté d’un cône. Nous avons donc créé un cylindre et un cône et pu expérimenter toutes les modifications pour les mettre aux proportions et tailles voulues.

Nous avons ensuite réalisé la fenêtre sur le toit à partir d’un simple cube, en extrudant quelques faces nous avons créé un petit toit et un creux pour la fenêtre. Puis des barreaux pour la fenêtre à partir de cubes étirés.

Screenshot 2015-04-11 19.13

Nous avons finalement réalisé une aile du moulin à partir de cubes allongés pour faire les travées centrale et latérales, puis un cylindre dupliqué 18 fois pour faire les traverses.

Une fois l’aile réalisée, nous l’avons inclinée puis dupliquée 3 fois à l’identique avec à chaque fois une rotation de 90°. Il nous a fallu discuter rotation et axes de rotation. Au final on a redimensionné et placé le tout devant la fenêtre.

Nous avons commencé à mettre quelques couleurs mais la cloche déjà sonnait, c’est les vacances! 🙂

Ci dessous un premier rendu de notre travail. Le fichier blender est disponible en cliquant ici

Bonnes vacances à tous!

moulin kervoyal

Initiation à la 3D

(Initiation à l’informatique et à Internet, 1h le samedi matin.)

Ce matin avec un groupe de 4 élèves de CE2, nous avons parlé un peu de leurs goûts et de leur vision d’internet. La discussion s’est orientée vers les jeux sur ordinateurs. J’ai dit aux enfants que c’était mon métier de créer des jeux en ligne et je leur ai proposé de leur montrer un peu les outils qu’on utilise pour ça.

Après une petite démo d’un jeu d’échecs, nous avons discuté de la différence entre les images 2D (2 dimensions) et les images 3D (3 dimensions).

Exemple 2D: « c’est une sorte de dessin à plat »

Screenshot 2015-01-17 17.48.27

Le même plateau en version 3D: « ça fait comme en vrai ». On essaye de simuler les volumes, les perspectives, les lumières…

Screenshot 2015-01-17 17.48.17

Gros succès pour la version 3D.

Je leur ai montré l’outil que j’utilise pour créer ces pièces et les plateaux. Il s’agit en l’occurrence de Blender, logiciel libre. Nous avons vu qu’on peut créer des formes, les modifier, les déplacer, les tourner…

modelingknight

Nous avons vu qu’un objet 3D est composé:

  • de points,
  • d’arêtes (oui Jade, comme les poissons 😉 ),
  • et de facettes.

Les points sont joints par une arête, 4 arêtes forment une facette.

facettes2

On peut agir au choix sur chacun de ses composants et ainsi modeler une forme. On peut aussi rajouter des facettes, des points…

Pour chaque élément sélectionné, on a vu comment changer:

  • la position (translation)
  • la taille (échelle)
  • l’angle (rotation)

Je leur ai montré rapidement comment modeler un pion d’échecs (grossièrement) à partir d’un simple cylindre et les enfants ont voulu ensuite créer une forme.

Nous avons donc repris un nouveau cylindre qu’on a malmené dans tous les sens pour arriver à nos fins. Sous les ordres très précis de notre architecte en chef Noé, nous avons fait ceci:

Screenshot 2015-01-18 14.17.27

Je lui laisserai le soin de vous dire ce que c’est 🙂

Le fichier blender: champi.blend